Mer, rivières, lacs… Le Stand-Up Paddle (SUP) investit tous les plans d’eau avec succès ! Avec déjà plus de 45 000 pratiquants en France, ce sport nautique continue de séduire par son accessibilité et la variété de ses pratiques. On a donc profité des beaux jours pour tester l’activité. Verdict ? C’est SUP-ER sympa et on vous dit bien sûr pourquoi…

Le Stand-up paddle c’est quoi ?

Venu d’Hawaï, ce sport de glisse consiste à pagayer debout sur une grande planche dont la taille et la forme varient selon votre niveau et le type de pratique (balade, course, vagues, yoga). Les boards destinées aux débutants et à la balade sont plus grandes et larges pour assurer une meilleure stabi-lité. Celles destinées au surf doivent être plus réactives dans les vagues et sont donc plus petites.

C’est pour qui ?

Pas besoin d’avoir le pied marin ou de s’appeler Kelly Slater pour tenir sur sa planche et pagayer ! Du moins sur un plan d’eau plat et calme… Le Stand-Up Paddle dans les vagues nécessite en effet plus d’équilibre et d’expérience. Ainsi, les fanas de sports nautiques (kitesurf, windsurf, surf… ) y voient une activité complémentaire quand les conditions idéales de vent ou de houle ne sont pas au ren-dez-vous. Quant aux amateurs de balades sur l’eau, ils apprécient cette nouvelle manière de se déplacer sans faire de bruit, en étant au plus près de la nature.

Les bienfaits :

Le SUP est une activité très complète car elle sollicite tout le corps. Elle tonifie les jambes qui tra-vaillent en permanence pour assurer votre équilibre et les bras qui pagaient. Elle gaine aussi le tronc (en particulier les abdominaux) et améliore vos capacités cardiovasculaires et respiratoires. Enfin, rien de tel que le calme et la sérénité apportés par cette activité douce.

On a aimé :

  • La sensation de glisse immédiate et la stabilité de la planche (on n’est -presque- pas tombé)
  • Le côté « zen » et respectueux de l’environnement (on s’est senti en complète harmonie avec la nature)
  • La convivialité des sorties (on a pu commencer sans forcer ni se blesser, dans une ambiance très « bon enfant »)
  • Sentir que tout le corps avait travaillé (on avait des courbatures le lendemain au réveil, c’est bon signe !)

L’équipement :

Selon la saison, une combinaison néoprène (fournie par les écoles) ou un boardshort et un t-shirt.

Nos conseils :

Prendre au moins un cours avec une école pour apprendre les bons gestes et la bonne posture afin de ne pas se faire mal (lombalgie).

Où pratiquer :

En Bretagne Sud dans le Golfe du Morbihan (56), d’îles en îlots. Cours, location et balades avec l’école Avel Pad : www.avel-pad.fr  / 06-73-35-50-35

Retrouvez davantage de lieux : ici !