Encore méconnu il y a quelques années en France, le kin-ball est un des sports du moment. Fun, sportif, collectif, le kin-ball ravira celles et ceux qui recherchent une pratique accessible et plaisante. On a testé pour vous : le kin-ball, c’est avec les Athlètes du Bien-être by Sojasun !

C’est quoi ?

Créé par nos amis Québécois dans les années 80, le kin-ball (prononcer « Quine ball ») est un sport collectif indoor opposant 3 équipes de 4 joueurs chacune. Dérivé du volley-ball, le but est d’attraper le ballon surdimensionné avec n’importe quelle partie du corps, avant qu’il ne touche le sol lorsque son équipe est nommée.  Arrivé en France au début des années 2000, on compte aujourd’hui plus de 400 licenciés dans les principales villes de France !

C’est pour qui ?

Pas besoin d’être un as des sports de balle pour pratiquer le kin-ball ! Si vous disposez d’un esprit fair play et d’une envie de jouer en équipe, foncez sur le kin-ball ! Des règles simples combinées à une technique facile d’accès vous permettront de prendre du plaisir et progresser rapidement. Le kin-ball se joue à tous les âges, comme à Rennes où il est pratiqué dans les écoles.

Les bienfaits :

Comme tout sport collectif, le kin-ball véhicule des valeurs de solidarité et de coopération. D’un point de vue physiologique, les muscles qui travaillent le plus seront ceux des jambes et des bras. Celles et ceux qui désirent transpirer ne seront pas en reste lors des intenses périodes de jeu de 7 minutes

(c) Kin-Ball Association Rennes

(c) Kin-Ball Association Rennes / JPR Photographie

On a aimé :

  • Le fair play, même dans la compétition : le jeu à 3 équipes permet de créer une forte émulation mais toujours dans un bon état d’esprit
  • Les règles simples : accessibles à tout débutant
  • La possibilité de jouer même par mauvais temps : le kin-ball se jouant en salle
  • Le fun de se lancer un énorme ballon !

L’équipement :

Le jeu se joue avec un impressionnant ballon de baudruche de plus d’1m de diamètre (mais léger, moins d’1kg). Afin de différencier les équipes, il est nécessaire de se doter de dossards.

Nos conseils :

Un seul conseil à vous donner : essayer ce jeu atypique ! Le kin-ball ne demande pas d’aptitudes ni de coût particulier et est un des sports collectif alternatif du moment. Foncez dans le club le plus proche de chez vous.

Où pratiquer :

Beaucoup de clubs sont présents dans l’ouest de la France, comme par exemple ceux de Nantes et Rennes :

Retrouvez également la liste complète sur le site de la Fédération Française de Kin-ball.

(c) Photo de titre :  Yann Chemineau photographe