Tout droit venue du Pacifique, cette embarcation à balancier promène désormais sa silhouette exotique sur tous nos plans d’eau (mer, lac, fleuve). Stable et conviviale, le VA’A peut s’apprécier en couple, en famille ou entre amis à l’occasion d’une balade comme d’une sortie plus sportive. Dans tous les cas, bonne ambiance et dépaysement garantis !

C’est quoi ?

Une coque étroite reliée à un flotteur par deux bras en bois et propulsée sur l’eau par un ou plusieurs rameurs (1 à 12 personnes selon le modèle) équipés d’une pagaie simple. Aussi appelée VA’A, pirogue hawaïenne ou encore outrigger canoë (OC), la pirogue polynésienne compte un nombre croissant de clubs partout en France et dépend de la Fédération Française de Canoë-Kayak (FFCK).

C’est pour qui ?

Amateurs de randos nature, de sports collectifs, de vagues et/ou encore de vitesse seront conquis ! Véritable engin à tout faire, la pirogue polynésienne permet un large éventail de pratiques (vitesse sur lac, course marathon en mer, surf dans les vagues…) selon l’embarcation et le plan d’eau choisis.

Les Bienfaits :

Excellent pour améliorer ses capacités d’endurance et cardio. Le VA’A fait également travailler efficacement tout le haut du corps (épaules, bras, dos…) et notamment les abdos obliques : parfait pour affiner la taille et se dessiner un ventre plat.

On a aimé :

  • L’accessibilité aux enfants dès l’âge de 3 ans pour les balades tranquilles en famille
  • Le côté « sport co » avec un rôle bien défini pour chaque passager (barreur, moteur, cadenceur, support) et une super ambiance à bord
  • Les nombreuses formules « loisirs » possibles avec pause pique-nique, snorkeling, baignade, pêche aux calamars sur la côte basque, observation de la faune et de la flore…
  •  Le fait de pouvoir découvrir de nombreuses sites naturels au fil de l’eau, sans bruit et en respectant l’environnement
  • Les sensations de glisse et l’adrénaline dans les vagues… à condition d’arriver à passer la barre dans le cas du surf : pas facile mais hyper ludique !

(c) NAECO

L’équipement :

De quoi s’hydrater et se protéger du soleil avec casquette et crème solaire, même si le temps est couvert (on est sur l’eau donc attention à la réverbération). Des vêtements amples, respirants et coupe-vent si cela souffle un peu.

Où pratiquer :