Meilleure résistance au stress, capacité de concentration, stabilité émotionnelle… La méditation aurait de multiples bienfaits utiles dans la sphère professionnelle, personnelle mais aussi sportive. De nombreux athlètes l’ont d’ailleurs bien compris. On fait le point sur cette discipline dont la pratique, seule ou en complément d’une activité physique, s’avère très bénéfique.

Au service de la concentration des plus grands sportifs 

Comment ne pas être paralysé par l’enjeu ? Comment rester concentré ? Dans le sport de haut de niveau, c’est le mental qui fait bien souvent la différence… et les grands champions, comme le rappelle un des spots de la marque Head intitulé « 90 seconds can change everything », mettant en scène le rôle clef de la concentration chez les joueurs de tennis Maria Sharapova et Novak Djokovic.

Une excellente concentration que  l’actuel N°1 mondial doit en partie à la méditation de pleine conscience (Mindfullness en anglais) qu’il pratique assidûment. En 2014 à Wimbledon, on a ainsi pu le voir se rendre au temple Thaï du village pour y méditer.

Pour la star anglaise de rugby Jonny Wilkinson, cela passe par des mots-clefs et des pensées : « Quand je tape une pénalité, je pense à une jeune fille qui boit un verre de Coca Light et le but est de dégommer le verre ». (2)

Sa position avant de taper une pénalité (mains jointes et fesses en arrière) vient d’ailleurs d’une technique de yoga consistant à contrôler toute son énergie pour qu’elle se retrouve dans le pied qui frappe la balle : « Plus je me concentre, plus mes mains ont tendance à se rapprocher l’une vers l’autre. Avec les mains jointes, je réussis à faire tomber la pression. Je n’entends plus le bourdonnement des tribunes. » (3)

La méditation est également utilisée dans l’aviation, comme par exemple pour le pilote de Solar Impulse, qui a réalisé un tour du monde de 40 000 km en avion solaire.

La méditation, comment ça marche ? 

C’est quoi au juste « méditer » ?

Il s’agit tout simplement d’entrer en contact avec son corps, sa respiration et son intériorité ; avec soi-même au final. Même si l’on peut y ajouter de la spiritualité, la méditation se concentre sur la respiration et la concentration. Du coup, elle peut se pratiquer partout (chez soi, au bureau, dans un parc), n’importe quand et sans équipement particulier.

Assis, debout, en marchant… Le tout est d’être à l’aise, détendu, attentif à ses ressentis, sans se concentrer sur quelque chose en particulier.

Pour Jacques Choque, professeur de yoga : « on prend la méditation comme une méthode. Or c’est un état d’être que l’on atteint grâce à des techniques différentes : assise immobile, yoga, qi-gong» (1). Toutes visant à clarifier et apaiser l’esprit.

Les 3 règles d’or de la méditation :

  1. Je m’isole
  2. Je m’asseois
  3. Je respire régulièrement en me concentrant sur ma respiration et je laisse filer les pensées sans tenter de les contrôler

Afin d’être le plus concret possible, voici un exemple d’exercice de méditation issus de www.techniquesdemeditation.com que vous pouvez réaliser chez vous :

Asseyez-vous, mettez vos pieds bien à plat, posez vos mains sur vos genoux, redressez votre dos courbé par réflexe face à la tension, imaginez un fil attaché au sommet de votre crâne qui vous tirerait légèrement. Fermez les yeux. Visualisez votre respiration. Vous devriez voir des vagues qui viennent s’abattre régulièrement sur le rivage avant de s’en retirer, puisque c’est là le rythme normal d’une respiration profonde. Il est probable que vous ne voyiez rien pour l’instant. Calmez donc votre respiration pour agir sur le nerf vague qui à son tour, va influer sur votre rythme cardiaque en le ralentissant. Ne laissez rien vous détourner de l’attention que vous portez à votre respiration.

A l’échelle de tout sportif, la méditation constitue donc un excellent outil pour améliorer ses performances. Mais comme dans n’importe quel sport, c’est la régularité dans le temps qui compte. On vous laisse y méditer !

Sources :

(1) « Méditer, le voyage vers soi-même » par Pascale Senk (Psychologies Magazine)

(2) « Dans la bulle de Jonny Wilkinson » par Olivier Bouisson (Nice Matin ; janvier 2011)

(3) « 10 choses que vous ignorez sûrement sur Jonny Wilkinson » par Clément Guillou (L’Obs Sport ; mai 2013)