L’ambassadeur : François Gabart

L’ambassadeur

Vainqueur du Vendée Globe en 2013 et de la Route du Rhum 2014 à bord de Macif, François Gabart est un consommateur de soja depuis déjà plusieurs années. Dans tous les défis qu’il se lance chaque année sur les mers du globe, le navigateur associe alimentation saine et équilibrée au plaisir et à la gourmandise. C’est donc naturellement qu’il devient ambassadeur Athlète du Bien-être by Sojasun. Parmi les marins les plus talentueux de sa génération, le skipper prend les commandes du trimaran MACIF de 30 mètres et remporte, à son bord, successivement la Transat Jacques Vabre 2015 en double, la Transat Bakerly 2016 en solitaire, puis The Bridge en équipage, en 2017. Le 17 décembre 2017, toujours à bord du trimaran MACIF et après 42 jours, 16 heures, 40 minutes et 35 secondes de mer, François Gabart devient l’homme le plus rapide des mers en battant le record du tour du monde en solitaire. Prochain défi : la Brest Oceans, la première course en flotte autour du monde à bord de trimarans géants !
.
.
.
Né le :  23 mars 1983
Profession : Coureur au large
Caractéristiques : Calme, souriant, ambitieux, organisé
Particularité :
  • Le plus jeune vainqueur du Vendée Globe 2012/13 à bord de Macif
  • Détenteur du record du tour du monde en solitaire en 2017 en 42 jours, 16 heures, 40 minutes à bord du trimaran MACIF
Prochain défi :  Brest Oceans, la première course en flotte autour du monde à bord de trimarans géants !
Leitmotiv :  « Quoi qu’il arrive c’est un avantage pour nous »

L’interview de François Gabart

Sport + Plaisir + Alimentation = La recette du succès de François Gabart conseils astuces skipper marin soja sojasun interviewTon lien avec Sojasun ? Mon lien avec Sojasun est fort et historique. Je bois du soja depuis que je suis adolescent. Je me suis rendu compte que ça me donnait plein d’énergie et que je pouvais aller faire du sport après en avoir bu, ce qui n’était pas le cas pour les laitages. Au retour du Vendée Globe j’ai rencontré Sojasun, une entreprise familiale qui n’était pas loin de chez moi et pas loin de nos activités voile ! (ndrl : Sojasun a été présente sur le Tour de France à la voile). On partage beaucoup de valeurs avec Sojasun : la volonté de se réinventer et d’innover, les valeurs régionales avec la volonté de développer une dynamique locale… Depuis 2015 je suis donc devenu ambassadeur des Athlètes du Bien-être by Sojasun.

Tes passe-temps quand tu ne navigues pas ? C’est rare que je m’éloigne de l’eau et de la mer. J’aime ce qui va sur l’eau comme le surf et le paddle. J’aime glisser sur l’eau ! Si je m’éloigne de l’eau, c’est pour aller à la montagne car c’est un univers intéressant, où l’on doit jouer avec la météo et les éléments pour se déplacer. 

Quelle est ta routine sportive ? Je n’ai pas vraiment de routine sportive. La seule routine que je peux avoir c’est d’essayer de faire du sport au moins une fois par jour. Je reste persuadé que mettre du plaisir dans sa vie, son sport, amène de la performance. C’est pour cela que j’ai fait de ma passion mon métier. Quand on met du plaisir dans ce que l’on fait, on est entier et c’est là qu’on devient performant.

Astuce motivation : En plus du plaisir, je pense qu’il faut avoir des objectifs à long terme. Le chemin pour y arriver n’est pas forcément facile. Il y a des moments où on se fait mal, des moments où on fait des sacrifices mais il faut garder notre objectif en ligne de mire pour rester à 100% dans ce qu’on fait et essayer d’être le plus entier possible dans notre pratique.

Un moment plaisir : La nourriture pour moi est un vrai moment plaisir. Cela correspond bien avec la philosophie des Athlètes du Bien-être qui est de manger sain, de manger bien, mais aussi de manger des choses qui nous font du bien et où on se fait plaisir. 

Quel est ton encas idéal avant ou après une séance de sport ?  Mon encas idéal ? Une boisson Sojasun, ou un dessert Sojasun mélangé avec des fruits et des céréales. Cela me permet de faire le plein d’énergie sans être lourd ou perturbé par la digestion. Je continue d’ailleurs à en consommer pendant la pratique sportive.

Rejoignez François Gabart sur :

Fermer