La tenue idéale pour faire du sport en hiver

C’est la période de l’année où le froid, le vent, la pluie, la boue… ont vite fait de nous décourager. Les sorties hivernales s’avèrent pourtant agréables, à condition d’avoir la tenue adéquate. Voici nos conseils d’équipement pour éviter de rentrer trempé, congelé ou même blessé, et ne garder que le plaisir du sport dans des conditions revigorantes !

Pour commencer, on bannit les vêtements en coton ou en laine qui absorbent la transpiration (refroidissement du corps assuré avec risque de tomber malade) et on opte pour des textiles techniques (nylon, polyester, élasthanne, polyamide, Gore-Tex) aux propriétés respirantes, isolantes, déperlantes… indispensables pour se protéger efficacement des conditions hivernales.

Pour le buste, on applique la technique des 3 couches dite de « l’oignon ». A savoir :

Une couche respirante

PICTO-SOJA-01

Un t-shirt manches courtes (vêtement seconde peau) qui évacue correctement la transpiration et garde votre corps au sec.


Une couche isolantePICTO-SOJA-02

Un t-shirt / maillot manches longues avec col montant zippé, qui crée une barrière thermique entre votre corps et l’extérieur. Bien isolé du froid, vous conservez ainsi la chaleur de votre corps. Par temps de grand froid, ce vêtement pourra contenir de la polaire.

Une couche protectrice

PICTO-SOJA-03

Une veste coupe-vent et déperlante avec ouverture par zip, col montant et capuche ajustable pour une action optimale contre le vent et la pluie.

Cette superposition permet de moduler les couches en fonction des conditions météo et durant la séance de sport, évitant ainsi de se geler les 5 premières minutes puis d’étouffer comme dans un hammam, de dégouliner et d’attraper froid.

Les jambes seront maintenues au chaud par un collant / legging long qui couvre bien les chevilles. On peut également enfiler un short par dessus pour isoler doublement du vent et/ou de la pluie. Le jogging en coton est à proscrire absolument.

Par ailleurs, n’oubliez pas de protéger vos extrémités :

  • La tête : pour éviter l’effet « cheminée » par cette partie du corps (jusqu’à 30% de déperdition de chaleur), il est impératif de porter un bonnet ou un bandeau cache-oreilles en matière respirante
  • Les mains : par des gants ou mitaines en matière technique également pour éviter de transpirer à l’intérieur.

Enfin, on troquera les semelles lisses contre des baskets / chaussures à petits crampons pour éviter la glissade en cas de boue, flaques d’eau, feuilles mortes, verglas ou neige. Si vous êtes frileux(se) des pieds, glissez une semelle isolante ou des chaufferettes pour garder vos orteils bien au chaud.
Et quels que soient vos goûts, portez des couleurs vives (voire fluo) et des bandes réfléchissantes. Il est en effet primordial de rester visible malgré la nuit, la pluie, le brouillard, la grisaille… qui sont plus présents en hiver. Pensez également à vous munir d’une lampe frontale si vous courez de nuit sur un terrain naturel afin de bien voir où vous posez les pieds.

Partager cet article sur