Cela demande effectivement un peu d’organisation. L’ambiance électrique pendant la préparation comme les faux départs (oubli de doudou, pique nique, crème solaire, matériel) peuvent s’avérer aussi fatigants que l’activité en elle-même. Mais une fois la tribu lancée, on se dit que ça en valait vraiment la peine ! Alors pour les jours sans motivation, voici 10 excellentes raisons de se (re)booster à faire du sport en famille. 

Solène Le Douairon, triathlete-cycliste amateur et membre de l’association « Donnons des Elle au vélo » vous partage son expérience. 

Le sport en famille c’est avant tout le plaisir partagé mais c’est également bon pour…

1/ Le sport c’est bon pour la santé

Se dépenser, transpirer, libérer des endorphines… C’est bon pour le physique et le mental de toute la famille ! Cela s’inscrit également dans l’éducation à une bonne hygiène de vie (manger équilibré, bouger, s’hydrater).

Solène : Même si mes filles sont encore petites, il est important de les sensibiliser très tôt sur l’intérêt de bouger et de faire du sport pour notre santé. Maintenant ce sont elles qui nous disent que si elles regardent trop longtemps les dessins animés, « ça n’est pas bien ! » 

2/ Déconnecter pour mieux se retrouver

S’il y a bien un moment où l’on pose son portable ou son lecteur mp3, c’est pendant le sport. Excepté la course à pied et le vélo, vous serez obligés de décrocher de vos écrans respectifs. Une pause salutaire pour tout le monde.

Solène : Lorsque l’on part pour une balade en vélo ou qu’une des filles vient m’accompagner sur un footing, c’est un réel moment de partage pendant lequel nous ne sommes pas dérangé par un appel téléphonique, un mail, des notifications…il faut en profiter.

3/ Socialiser votre progéniture

Partie de foot, de tennis, vélo, activité nautique, balade en roller… sont autant d’occasions de lier connaissance et d’élargir votre cercle amical. Individuel ou collectif, pratiqué occasionnellement ou en club… le sport favorise l’échange et les rencontres.

Solène : Pratiquer une activité physique ou sportive, c’est bien mais pratiquer à plusieurs c’est encore mieux. Les rencontres que j’ai pu faire dans mes différentes pratiques, lors de mes cours de danse, de mes entrainements vélo, natation ou course à pied, des stages proposés par les clubs ou encore des compétitions, sont toutes plus riches les unes que les autres. Pour les enfants, cela leur permet de sortir de leur petite sphère familiale et scolaire ; c’est tellement chouette de se faire de nouveaux copains et copines.

 4/ Transmettre certaines valeurs à vos enfants

Les valeurs attachées au sport sont nombreuses. « Respect (des règles comme des adversaires), dépassement de soi et plaisir » sont celles que notre ambassadeur François Gabart souhaite par exemple transmettre en priorité à son fiston. Et vous ?

Solène : Chez nous, quand on s’engage dans un sport ou une activité, on n’a pas le droit d’abandonner à la première difficulté. Néanmoins, le plaisir doit être la base de la pratique sportive, pas de pression en terme de résultat, l’important est de participer en donnant le meilleur de soi-même.

5/ Leur apprendre à se fixer des objectifs

En loisirs comme en compétition, la pratique d’un sport amène à se fixer des objectifs… et à essayer de les atteindre. En famille, la difficulté supplémentaire réside dans le fait de s’accorder sur un objectif commun et de le réaliser ensemble. Ce qui permet de développer selon les capacités de chacun, l’analyse de ses erreurs, la remise en question mais aussi la solidarité.

Solène : Quelle satisfaction lorsque les filles réussissent à relever leur défi : apprendre une chorégraphie, faire un certain nombre de km en vélo, passer une grosse descente ou au contraire, gravir une difficulté ! Des objectifs à la hauteur de leurs capacités pour un maximum de plaisir et de satisfaction personnelle. 

6/ Leur donner le goût de l’effort

Quoi de mieux que la preuve par l’exemple ! C’est en vous voyant prendre plaisir à vous entraîner et progresser, que vos kids auront certainement envie de se dépasser à leur tour.

Solène : Chez nous, le sport fait partie du quotidien. Pendant la grossesse, bébé (n=3) a été bercé au rythme des séances de fitness, des footings ou des séances de home trainer. Quelques années ont passé mais rien à changer, les semaines et les week-ends sont rythmés par les entrainement et les compétitions de papa et maman, les cours d’éveil et d’initiation des choupinettes.

7/ Redécouvrir un sport avec un oeil neuf

Celui de vos enfants. Redécouvrir à travers eux les sensations ressenties lors de vos premières frappes, prises, vagues, pistes… Recueillir leurs impressions, voir votre sport sous un angle et une approche parfois différente de la vôtre.

Solène : Voir la 1ère course de vélo de mon ainée alors âgée de 5 ans était très émouvant. Je me suis projetée 30 ans en arrière, que de souvenirs. Au delà des souvenirs, cette expérience m’a permis de découvrir mon sport en tant que maman. Parents, soyez respectueux envers vos enfants ! Ils sont là pour se faire plaisir avant tout.

8/ Leur apprendre à s’adapter

Leur faire découvrir différentes activités sportives et milieux (terre, mer, air) pour leur offrir la possibilité de tester plusieurs univers, d’affirmer leurs éventuelles préférences mais aussi de s’adapter plus facilement à des environnements variés.

Solène : Au delà des activités physiques et sportives pratiquées en association, les enfants sont toujours prêt à découvrir de nouvelles façons de bouger : roller, accro-branche, trampoline, trottinette… L’appréhension de la nouveauté laisse très vite place au plaisir.

9/ Faire naître puis partager une passion commune

Rien de plus beau et gratifiant que de voir la même passion naître chez son/ses gamin(s). Pouvoir vivre son sport à 200%, vibrer, discuter matériel et technique, analyser les performances des athlètes de la discipline avec eux…  on en rêve tous un peu 😉

Solène : Encore petites, mes filles ont choisi les mêmes activités que maman, à savoir danse et cyclisme. C’est une chance de pouvoir partager la même passion. Néanmoins, lorsqu’elles souhaiteront découvrir d’autres activités, c’est avec grand plaisir que je les aiderai à trouver leur propre passion.

 10/ Vivre des moments inoubliables

Fous rires, engueulades, émotions fortes, victoires, défaites, fatigue, entraide, compet’, adrénaline, surprises, galères, bonheurs intenses, pleurs, situations improbables, excitation, paysages, rencontres… C’est tout ça le sport en famille et bien d’autres choses encore. De jolis moments à vivre ensemble et des souvenirs pour la vie. Alors foncez !

Solène : Ce sont ces petits moments qui font que la vie doit être vécue à 200% ! Bougez en famille et profitez de la vie.