Et si vous vous mettiez… à la sieste !

Meilleures performances cognitives (mémoire, concentration, attention), baisse du stress, libération de la créativité, récupération musculaire, rééquilibrage du système nerveux… Les bénéfices de la sieste sont aussi nombreux que les clichés qui lui collent à la peau. On vous explique pourquoi vous auriez tort de vous priver d’un petit « roupillon » quotidien 😉

Réservée aux enfants, aux personnes âgées, aux paresseux… la sieste a encore bien mauvaise presse en France ! Pourtant elle est inscrite dans la Constitution chinoise et est rendue obligatoire par certaines entreprises japonaises.

« La sieste n’est pas culturelle, elle est naturelle » explique le Docteur Eric Mullens, auteur de l’ouvrage Apprendre à faire la sieste. Tous les spécialistes du sommeil vous le diront : la vigilance de notre organisme chute inévitablement entre 13h et 15h, c’est physiologique. Il s’agit du fameux coup de barre post-déjeuner que l’on essaie de contrer par un ou plusieurs cafés.

Ses plus fervents adeptes : les grands bosseurs et sportifs…

Un bon moyen de ne pas piquer du nez après manger ? Les athlètes de haut niveau ont bien compris l’intérêt de cette pause quotidienne pour une meilleure récupération musculaire et gestion du stress. A l’image du footballeur Blaise Matudi (PSG) pour qui « la sieste fait partie du boulot » ou de l’entraîneur Rafael Benitez qui aurait imposé dès son arrivée au Real Madrid ce repos journalier aux joueurs.

Adoptez la « micro-sieste »

Si vous n’avez que 5 minutes, fermez les yeux et accordez-vous une sieste flash qui s’avère plus proche de la méditation que du sommeil mais permet de faire le vide, mettre votre cerveau sur « pause » et faire redescendre la pression à mi-journée.

L’idéal ? Une micro-sieste de 15 à 30 minutes maximum qui ne vous plonge pas dans un sommeil profond (contrairement à celle de 90 minutes qui correspond à un cycle complet) et permet un réveil facile, avec les idées claires. Ce format vous redonnera un coup de peps jusqu’au soir sans créer pour autant de difficultés d’endormissement.

Relax, refresh and recharge in office

Et l’entreprise dans tout ça… ?

Nous avons perdu 1 h 30 min de sommeil en 50 ans alors que cette activité biologique reste vitale et incontournable pour notre productivité comme notre santé. Les entreprises sont encore rares à proposer une « salle zen » ou de repos pour leurs salariés.

Aux Etats-Unis, cette pause méridienne se démocratise sous l’impulsion de personnalités comme Arianna Huffington. La fondatrice du Huffington Post a en effet installé des « bulles de sieste » au sein de sa rédaction et prône les vertus de la « power nap » (sieste éclair) depuis un burn-out survenu il y a près de 10 ans.

En attendant que ce type d’initiatives fasse des émules chez nous, un nombre croissant de salariés a recours au système D (voiture, matelas gonflable ou lit d’appoint, bar à sieste à côté du bureau, achat d’un Ostrich Pillow) pour faire un somme ni vu ni connu. Alors mettez vous à la sieste ! 🙂

(c) Le calm space de Renault

.

Pour vous aider à déconnecter, retrouvez nos articles :

Le sommeil c’est essentiel ! Commencer la journée du bon pied ! 

.

Partager cet article sur