Ca y est, les premiers flocons sont tombés et vous songez déjà à votre prochain séjour au ski ! Mais avez-vous prévu de vous entraîner pour profiter des pistes sans vous blesser ? Voici quelques conseils pour vous préparer efficacement et arriver en bonne condition physique. 

Se préparer en amont 

Même s’il n’est jamais trop tard pour s’y mettre, il est conseillé de commencer l’entraînement 1 à 2 mois avant de chausser les skis. Les sports d’hiver peuvent donc constituer une excellente motivation -et récompense- à un automne sportif.

En ski comme en snowboard, les membres inférieurs (mollets, cuisses, fessiers, abdominaux) sont extrêmement sollicités donc il s’agit de renforcer ces muscles en priorité. Vélo, course à pied, marche rapide, natation, rameur, footsont autant de sports à privilégier, à raison d’un ou deux entraînements par semaine.

D’autres exercices de renforcement musculaire et de proprioception (connaissance inconsciente de notre position pour gagner en équilibre et réactivité) sont également essentiels pour éviter tout risque de blessure. N’hésitez pas à demander l’aide d’un kinésithérapeute du sport ou d’un coach sportif qui saura établir une préparation personnalisée en fonction de votre condition physique et de votre pratique (ski, snow, poudreuse).

Les conseils de Joachim Domenech, Masseur-Kinésithérapeute D.E du sport

« Pour éviter entorse du genou et rupture du ligament croisé antérieur (principales blessures au ski), je vous recommande le vélo pour muscler les cuisses et la course à pied pour le cardio.

En complément, il est impératif de réaliser quelques exercices simples améliorant l’équilibre, le gainage et surtout les ischio-jambiers. Ces muscles situés à l’arrière de la cuisse ont un rôle primordial dans la protection du genou mais ne sont souvent pas assez développés pour assurer cette mission, même chez les personnes sportives (peu de disciplines les font naturellement travailler). D’où la nécessité de les renforcer en vue du ski / snowboard mais aussi d’autres pratiques qui sollicitent le genou : foot, rugby, kitesurf…

Cela peut paraître fastidieux mais cela vaut la peine d’y consacrer quelques séances -seul ou avec un coach- durant 4 à 6 semaines, plutôt que de subir plusieurs mois d’arrêt du sport et 40 séances de rééducation en cas de rupture du ligament…

Une fois sur place, pensez à

  • Bien vérifier vos fixations
  • Vous hydrater régulièrement
  • Vous arrêter quand la fatigue se fait sentir

Si vous n’avez plus de jambes, remettez au lendemain cette dernière piste si tentante : vous l’apprécierez d’autant plus après une nuit de récupération ! »

Contact : Cabinet de kinésithérapie Domenech – Guinard – Petiaut à Rennes

(02 99 38 64 47 / www.domenech-joachim-masseur-kinesitherapeute.fr)